Login
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

S'inscrire
Mot de passe oublié?
Newsletter
Navigation

Dépendance au tabac


En général

Qu'est-ce que c'est?

Que faire?

Que dois-je dire à mon pharmacien?

Que peut faire mon pharmacien pour moi?

Quand consulter le médecin?

 

                           

 

Qu'est-ce que c'est?

Le fumeur est esclave du tabac. La nicotine est responsable de cet esclavagisme. Cette substance fait en sorte que vous vous sentez bien quand vous fumez. Quand on tire sur une cigarette, la nicotine arrive au cerveau endéans les 10 secondes. On s'habitue vite  à une certaine quantité de nicotine dans le sang. Quand le taux de nicotine chute dans le sang, cela cause des symptômes de désintoxication tels que l'envie de cigarette, un sentiment de nervosité, des troubles de la concentration, etc..

 

Que faire?

Arrêter de fumer, c'est difficile. Il faut donc s'armer et bien se préparer. Réfléchissez aux avantages. Faites une liste de ce que vous pensez rencontrer comme difficultés au moment d'arrêter. De cette façon vous aurez déjà réfléchi à l'avance aux situations difficiles (p.ex. lors d'une sortie entre amis).

  • Evitez le stress. Dans une telle situation, vous preniez sûrement une cigarette avant que vous n'ayez arrêté de fumer.
  • Evitez l'alcool. L'alcool et le tabac vont souvent de pair chez les fumeurs. La consommation d'alcool est reliée au tabagisme et peut susciter l'envie de fumer.
  • Assurez-vous qu'il n'y ait plus de cigarettes, allumettes ou cendriers dans votre maison quand vous arrêtez de fumer. Sinon vous rendez la situation inutilement difficile.
  • Evitez les endroits où l'on fume.
  • Fixez la date où vous arrêtez. Communiquez la à vos amis et à votre famille. Ils pourront ainsi vous soutenir.
  • Mieux vaut arrêter complétement et non diminuer. Vous avez ainsi plus de chance de succès. Si vous continuez à fumer un peu, votre corps reste accoutumé à la nicotine. Vous avez vite envie à nouveau d'une cigarette. Les cigarettes légères ne sont pas une alternative, car elle vous feront inspirez plus profondément pour obtenir la même dose de nicotine.

Après avoir arrêté, vous ressentirez souvent l'envie de fumer. De tels moments ne durent généralement pas plus de quelques minutes. Vous pouvez faire la comparaison avec une vague: elle arrive, atteint son plus haut point pour ensuite se retirer. Ces envies disparaitront petit-à-petit. L'envie de fumer s'estompera. Voici quelques conseils, au cas au vous ressentez une envie soudaine de fumer.
 

  • Si l'envie de fumer vous prend, distrayez-vous. Téléphonez à quelqu'un, faites une petite ballade, faites une tâche ménagère ...
    Mangez un fruit, buvez un verre d'eau, respirez profondément et retenez un instant votre respiration, avant d'expirer lentement, ... Concentrez-vous sur une tâche qui demande toute votre attention.
  • Ne pensez surtout jamais qu'une cigarette ne peut mal ou que, par exemple, vous en méritiez une. Essayez de remplacer ces pensées par:  "Je n'ai pas besoin de fumer pour me sentir mieux." ou " Je ne fume plus depuis autant de jours/semaines, je veux tenir bon."
  • Offrez-vous une récompense! Faites-vous des compliments. Vous avez toutes les raisons d'être fier de vous-même!
  • Restez attentif. Un homme prévenu en vaut deux!
  • Vivez au jour le jour. Dites-vous: "Aujourd'hui je ne fume pas!" Ne vous souciez pas de demain.
  • La ligne Tabac-Stop est un numéro téléphonique gratuit dans le cas d'aide à l'arrêt du tabagisme: 0800 111 00. Visitez aussi leur site.
 

Que dois-je dire?

Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Que peut faire mon pharmacien pour moi?

Les symptômes physiques de désintoxication du tabagisme peuvent êtres allégés en employant des médicaments tels les substituts nicotiniques.
Ceux-ci apportent de la nicotine à notre corps (c'est la substance responsable de notre accoutumance). La nicotine agit sur les récepteurs de nicotine de notre corps comme le fait la cigarette. Ces médicaments diminuent ainsi les symptômes de désintoxication. Ils sont généralement pris en suivant un schéma spécifique. La dose de nicotine est diminuée graduellement. De cette façon, le nombre de récepteurs de la nicotine diminue progressivement et vous ressentez de moins en moins le besoin de nicotine et de cigarette.

Les substituts nicotiniques sont disponibles sous différentes formes.

  • Il existe les Patchs de Nicotine qui libèrent de la nicotine pendant 16 ou 24 heures.
    Les patchs conviennent le mieux aux grands fumeurs, ceux qui dans la première demi-heure après s'être levé, fument. Ils diminuent l'envie constante et inconsciente d'une cigarette, mais pas le besoin instantané de tirer sur une cigarette. Pour cela, les comprimés à sucer, les comprimés sublinguaux pour en dessous de la langue et les gommes à mâcher conviennent mieux. (Dans certains cas ils peuvent êtres combinés.)
    Les patchs de 16 heures pour arrêter de fumer peuvent-être une solution si ceux de 24 heures perturbent le sommeil.
  • Les substituts nicotiniques Comprimés à sucer, Comprimés sublinguaux ou Gommes à mâcher et inhalateur enlèvent immédiatement l'envie de fumer. Si vous êtes vraiment dérangés par le hoquet, des aigreurs à l'estomac ou l'irritation de la gorge à cause des comprimés à sucer ou sublinguaux, de l'inhalateur ou des gommes à mâcher, passez alors aux patchs.
    Pour les fumeurs assidus ces moyens-ci ne sont généralement pas suffisants pour éliminer cette envie continue.
  • Nous signalons aussi Nicobloc®. Vous devez mettre ces gouttes sur le filtre de votre cigarette. Elles diminuent l'absorption de goudron et de nicotine jusqu'à 99% et aident à la désaccoutumance des besoins en nicotine. Malheureusement on ne se déshabitue pas vite à fumer avec cette méthode.


Pour terminer, le médecin peut aussi prescrire des médicaments pouvant diminuer les symptômes de désintoxication ainsi que l'envie et le plaisir de fumer.

 

Quand consulter le médecin?

  • Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.
  • Si vous avez eu un infarctus ou un accident cérébral vasculaire.
  • Si vous avez une angine de poitrine (douleur à la poitrine, le plus souvent au cours de l'effort).
  • Si vous souffrez de troubles cardiaques.
  • Si vous avez des problèmes de foie.
  • Si vous avez une tumeur des surrénales.
  • Si vous avez le diabète et que vous prenez de l'insuline.
  • Si vous avez un ulcère à l'estomac.
  • Si vous avez une hyperthyroïdie, la glande thyroïde qui est trop active.
  • Si vous voulez prendre des gommes à mâcher et que vous avez une inflammation de la gorge ou de l'oesophage.
  • Si vous voulez employer les patchs mais que vous souffrez d'affections chroniques de la peau tel que l'eczéma et le psoriasis.
  • Si vous avez moins de 18 ans.
  • Si vous prenez certains médicaments comme de l'héparine (coagulation du sang), de la théophylline (en cas d'affection des voies respiratoires), des antiarythmiques et des médicaments contre l'angor, certains antidépresseurs tricycliques et neuroleptiques, de l'insuline (diabète) ou des médicaments contre les ulcères à l'estomac.
 
 Demandez toujours conseil à votre médecin ou votre pharmacien !